Sirh : avantages et perspectives d'avenir

Nous revenons ensemble sur les avantages et les perspectives d'évolution des système d'informations des ressources humaines

Quels sont les avantages d’un SIRH ?

Les avantages d’un système d’information des ressources humaines sont évidemment nombreux. Tout d’abord, la centralisation des données des salariés permet d’automatiser un certain nombre de tâches à faible valeur ajoutée, qui mobilisent les responsables RH et sont à la fois énergivores et chronophages. Aussi, un SIRH offre au service RH un gain de temps non négligeable, ce qui leur permet de gagner en productivité, d’être plus à l’écoute des collaborateurs et de se consacrer à des missions plus importantes, comme le développement économique et social de l’entreprise.

Par ailleurs, certains SIRH possèdent des logiciels capables de générer rapidement des rapports d’analyse très clairs et précis. Les résultats de ces analyses sont des éléments cruciaux pour les professionnels du service RH, qui peuvent alors faire des calculs judicieux, repérer des problèmes latents et adapter des stratégies afin que l’entreprise atteigne ses objectifs. Disposant de plus de temps, les responsables RH sont à même de prendre des décisions plus efficaces qui rejaillissent sur le bien-être et la productivité de tous les salariés.

Ajoutons que le SIRH est un système favorisant la communication de l’information au sein de l’entreprise, permettant aux employés de travailler sur un mode collaboratif. En effet, l’information étant numérisée et centralisée, elle est plus facilement accessible et échangeable. C’est là un point essentiel, car d’après un rapport du cabinet Gartner1, nous perdons 20% des heures travaillées à rechercher de l’information en interne. De plus, grâce à la mise en place de plateformes telles que des chats ou des dashboard interactifs, les collaborateurs peuvent communiquer rapidement et à tout moment avec n’importe quel service de l’entreprise.

SIRH : une solution salvatrice en cette période post-covid ?

Dans ce contexte de crise sanitaire, d’incertitude et à l’heure du télétravail, les SIRH apparaissent comme une réponse tout à fait pertinente à l’inquiétude des collaborateurs. Le SIRH rend la gestion des ressources humaines possible à distance, tout en permettant de préserver le lien social entre les collaborateurs malgré le télétravail. Dans le paysage entrepreneurial actuel, l’expérience collaborateur apparaît comme une donnée décisive. Dans une enquête réalisée par le mc2i en 2019, 87% des Directions interrogées estiment qu’une expérience réussie améliore l’engagement et l’implication des collaborateurs. Il s’agit donc pour les entreprises de parvenir à établir une relation de confiance avec les salariés, pour aboutir à un rapport gagnant-gagnant. Gagnant pour le collaborateur qui voit son travail valorisé et qui a le sentiment de s’épanouir. Gagnant pour l’entreprise qui constate que l’implication des salariés et leur bien-être se traduit par de meilleures performances et permet de se distinguer de la concurrence. Cela est rendu possible par les SIRH, qui possèdent parfois des modules permettant de mesurer le bien-être des salariés. Ce type de modules leur donne la possibilité d’évaluer leur niveau de qualité de vie au travail et de faire des feedbacks réguliers.

SIRH et intelligence artificielle : quelles perspectives ?

L’intelligence artificielle, ou IA regroupe l’ensemble des concepts et des technologies permettant aux machines de simuler l’intelligence humaine, dans le but de réaliser des tâches habituellement accomplies par les humains. Dès lors, appliquée au SIRH, l’IA est un support remarquable, permettant de libérer les responsables RH des tâches répétitives. Bien que l’intégration de cette technologie dans les SIRH soit en plein développement, son champ d’application est déjà assez vaste. En effet, au sein du SIRH, l’IA peut faciliter le processus de recrutement, grâce à la mise en place d’algorithmes permettant une présélection des candidats, en fonction des compétences techniques et des soft skills dont l’entreprise aura besoin. Evidemment, cette présélection ne vise pas à remplacer le travail du recruteur, mais à l’alléger, la machine étant incapable de saisir les qualités humaines du candidat, le contact d’humain à humain reste l’élément déterminant. Il n’y a aucun rapport de concurrence entre l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine, mais un rapport de complémentarité, l’IA s’occupe de tâches à faible valeur ajoutée, mais ne peut remplacer l’homme sur les missions à forte valeur ajoutée.

Les SIRH disposant d’IA peuvent également grandement profiter aux collaborateurs, via la mise en place de Chatbots capables par exemple, de répondre automatiquement et à tout moment à des séries de questions, d’apprendre et de recueillir des informations au contact de chaque salarié. Ils pourront également être utilisés au cours de la gestion de formation, afin de suggérer des formations en ligne aux collaborateurs, en fonction de leur profil et de leurs aspirations (c’est ce que font dans un tout autre contexte Netflix et YouTube, en proposant des programmes à partir de ceux que nous avons consultés ultérieurement).

En outre, du fait de l’évolution du Big Data, certains SIRH disposent d’outils d’analyse prédictive, qui se basent sur un volume considérable d’informations pour générer des rapports d’une grande précision. Les DRH peuvent alors s’appuyer sur ces analyses pour prendre des décisions clairvoyantes et établir des stratégies à moyen ou long terme.

S’il est clair que l’IA, combinée au SIRH, est un instrument précieux permettant de dégager du temps aux responsables RH, d’assister les collaborateurs et d’analyser des situations complexes pour pouvoir agir au moment le plus opportun, elle nous confronte tout de même à de nombreux de challenges. Tout d’abord la nécessité pour les collaborateurs de se former et de se familiariser avec ce nouvel outil, afin de pouvoir évoluer en harmonie avec l’IA et en tirer pleinement parti. De plus, pour être la plus performante possible, l’IA a besoin de recevoir énormément de données. Or, la collecte d’informations personnelles est soumise à des obligations légales strictes (Règlement Général de Protection des Données ou RGPD) et il est de la responsabilité des services RH de veiller à ce que le SIRH soit conforme aux lois en vigueur.

Nuls doutes qu’avec l’avènement de technologies de pointe en IA (Machine Learning, Deep Learning) et le développement de SIRH de plus en plus performant, le rôle des responsables RH ne va cesser d’évoluer dans les années à venir. On peut imaginer que dans un futur proche les SIRH disposant d’IA ultra efficaces seront devenus incontournables dans l’environnement entrepreneurial.

Contenu rédigé par : Dimitri

Mis à jour le 7 avril 2022

Partager ce contenu :

Articles liés

14 déc. 2021
Décret des catégories objectives
Changement majeur pour le 1er janvier 2022 pour les entreprises dans la définition des cadres et des non cadres
14 sept. 2022
Plateforme Hoggo - La notion de rôles
Il y a du nouveau dans les paramètres des nouveaux comptes administrateurs ! Voici une petite amélioration qui fera gagner du temps à tous.
13 mar. 2018
Anytime vs Qonto
Qui choisir entre Anytime et Qonto quand on cherche une banque pro ? Hoggo détaille pour vous le comparatif de ces deux banques pour vous aider à y...
05 avr. 2019
La subrogation des IJSS
Lorsque l'employeur maintient au salarié en arrêt de travail tout ou partie de son salaire, il peut percevoir lui-même les indemnités journalières ...
09 fév. 2021
Prévoyance - Désignation d'un bénéficiaire effectif
Qu'est ce qu'un bénéficiaire effectif dans un contrat de prévoyance
13 juil. 2020
La résiliation des contrats de santé
Comment résilier ses contrats d'assurance, les délais, les lettres modèles de résiliation et les préavis avec les nouvelles lois de 2020.
Guide sur Sirh : avantages et perspectives d'avenir
4.9 / 5 - à partir de 82 avis.